• 1952
  • 1987
  • Un groupe familial

    C’est en 1952 que Vincent BALLU crée la société Tecnoma qui commercialise des pulvérisateurs agricoles et des tracteurs enjambeurs, révolutionnant le machinisme viticole.

    C’est en 1987 que nait EXEL suite à l’acquisition du leader français des pulvérisateurs agricoles et de jardin Berthoud. La marque devient alors un groupe multimarque dans la pulvérisation agricole. Se rajouteront plus tard les activités de jardinage, le marché de l’arrachage de betterave, ainsi que les activités de pulvérisation industrielle.

    Un groupe familial
  • 2019
  • EXXACT Robotics,
    filiale EXEL Industries

    Le groupe crée, en 2019, sa filiale « EXXACT Robotics », spécialisée dans les solutions d’agricultures de précision.

    Cette structure a vocation à s’investir dans les solutions de véhicules agricoles autonomes, et de perception de leur environnement, avec le souci de répondre aux problématiques spécifique à la viticulture mais aussi aux activités de grandes cultures. L’enjeu est d’apporter des solutions durables aux grandes transitions agricoles, avec la réduction des usages de produits phyto-pharmaceutiques, le développement de nouvelles pratiques (biocontrôle, agro-écologie, techniques de cultures simplifiées) nécessitant une pulvérisation de haute précision.

    filiale EXXACT Robotic

    Équipe

    Travailler chez EXXACT Robotics, c’est au quotidien s'intégrer dans un esprit collectif, où responsabilités et autonomie sont mis en avant.

    Colin

    Directeur général

    Camille

    Product owner

    Hakim

    Responsable de département logiciel

    Estelle

    Ingénieure modélisation

    Matthieu

    Responsable de département agronomie et capteurs

    Anouk

    Apprentie chargée de communication

    Florian

    Expert robotique

    Quentin

    Apprenti ingénieur mécatronique

    Boubacar

    Intégrateur IA

    Isabelle

    Chargée de missions administratifs et achats

    Marc

    Technicien agronome

    Jean-Pierre

    Consultant R&D mécatronique

    Guillaume

    Technicien agronome

    Jérémy

    Ingénieur d'essai viticole

    Arthur

    Architecte logiciel embarqué

    Baptiste

    Ingénieur qualité

    Loïc

    Ingénieur logiciel embarqué

    Paul

    Stagiaire Data Scientist

    Vincent

    Ingénieur intégrateur

    Hugues

    Ingénieur développement informatique

    Vanessa

    Product owner

    Jocelyn

    Consultant R&D mécanique

    Thenes

    Stagiaire robotique

    Arthur

    Apprenti IA

    Baptiste

    Alternant test terrain

    Lucie

    Technicienne agronome

    Nicolas

    Ingénieur IA

    Jérémy

    Responsable produit

    Vincent

    Product owner

    L'équipe EXXACT Robotic

    Philosophie

    Agro écologie et
    intelligence artificielle

    Nous développons l’efficience de l’application des produits pulvérisés avec l’aide de l’intelligence artificielle et des outils de vision. L’enjeu est de réduire les doses de produits appliqués (fongicides, herbicides, insecticides), et de donner plus de leviers agronomiques pour lutter contre les bio agresseurs. Ces technologies apporteront également des outils de traçabilités, indispensable pour les agriculteurs et les entreprises de travaux agricoles.

    Robotique et solutions
    durables

    Nous nous investissons dans le développement de véhicules autonomes agricoles, pour répondre aux problématiques de l’organisation des exploitations, et de la sécurité des opérateurs. En particulier l’enjeu est d’apporter des solutions durables aux grandes transitions que traversent la viticulture, avec l’évolution des pratiques culturales et le développement du bio contrôle nécessitant une pulvérisation de haute précision.

    Missions

    1

    Afin de garantir les rendements, nous souhaitons réduire l’impact des intrants chimiques agricoles conventionnels. Il est ainsi possible de réduire considérablement ceux-ci sans réels impacts négatifs.

    «Aujourd’hui, la population mondiale et ses besoins augmentent, et l’objectif est désormais de produire plus avec moins. Selon le journal Le monde, «des chercheurs français estiment qu’une réduction des intrants agricoles chimiques de 30% n’aurait pas d’impacts négatifs.

    Nicolas Munier-Jolain, ingénieur de recherche à l’institut national de la recherche agronomique de Dijon précise un point important «Nous estimons que l’usage total des pesticides pourrait être réduit de 42 % sans aucun impact négatif dans 59 % des cas. Ce qui correspond à une réduction moyenne de 37 % des herbicides, de 47 % des fongicides et de 60 % des insecticides en extrapolant à l’échelle de la France.»

    Source : Journal le monde
    2

    Nous souhaitons diminuer la charge d'achats des intrants, et redonner de la marge de manoeuvre pour la compétitivité des exploitations agricoles.

    «La commission de l’agriculture du parlement européen a approuvé un projet de rapport sur la «chaîne de distribution des intrants agricoles» qui constate que les prix des intrants ont augmenté de près de 40% en moyenne au cours de la dernière décennie, alors que les prix agricoles progressaient de moins de 25%. 

    Il est donc nécessaire d’aller vers une plus grande transparence et une plus grande concurrence tout au long de la chaîne d’approvisionnement en intrants agricoles. »

    Source: Parlement Européen
    3

    Nous avons besoin d’outils pour gérer les résistances aux pesticides et ainsi intégrer une innovation complète. L’ajustement de la bonne dose est un levier pour éviter le risque de résistance. 

    En biologie, rien n’est jamais définitivement acquis. Depuis l’Antiquité, l’agriculteur a toujours consacré beaucoup de temps et d’énergie à débarrasser le champ des mauvaises herbes et faire de la place à la culture, conscient des pertes qu’elles infligent. Aujourd’hui encore dans le monde, c’est la première activité des agriculteurs. Ce n’est qu’avec les produits chimiques qu’il a enfin été possible de nettoyer les céréales (cultures salissantes) des dicotylédones si préjudiciables (moutardes, ravenelles, coquelicots…) et des vivaces comme le chiendent. Puis la généralisation des herbicides aux autres cultures a permis une très forte réduction du nombre de graines d’adventices dans le sol, ce qui assure pour la première fois une propreté durable. […]

    Les résistances aux herbicides sont des mécanismes héréditaires qui permettent à une plante de supporter des doses qui tuent les autres plantes de la même espèce. Quel que soit le mécanisme, cette plante survivra à des doses supérieures voire très supérieures à la dose homologuée.

    Source: PERSPECTIVES AGRICOLES – N°371 – OCTOBRE 2010
    4

    Les exploitants entretiennent une relation particulière avec leur voisinage. L’important est aujourd’hui de regagner la confiance entre les deux parties. Nous avons besoin de montrer que les choses changent, évoluent avec de ce fait des effets visibles depuis le bord du champ.

    «Aujourd’hui, selon le gouvernement français, 71% des consommateurs français souhaitent contribuer à l’achat des produits régionaux et jouer un rôle dans le développement économique et social des exploitations agricoles. Cependant, la polémique actuelle qui concerne les pesticides compliquent la cohabitation entre le monde agricole et les urbains. La mise en place d’initiatives pour recréer un lien entre agriculteurs et citoyens ont pour but de transmettre un message clair : «les exploitants veulent redorer l’image de leurs exploitations en transmettant la passion de leurs métiers». 

    Source: Ministère de l’agriculture
    5

    Aujourd’hui nous avons besoin de gérer au mieux la traçabilité des applications. Pour cela, nous tenons à prouver que les herbicides sont appliqués pour de bonnes raisons.

    «Les exploitants agricoles sont confrontés à de nouvelles exigences en termes de qualité, de sécurité des produits et de préservation de l’environnement. Ils sont aujourd’hui de véritables entreprises de production de biens et de services et doivent désormais satisfaire de plus en plus de demandes externes. Ces évolutions imposent la mise en place d’une gestion documentaire de qualité afin d’enregistrer, de conserver et de transmettre des informations de plus en plus nombreuses sur les produits et les pratiques. 

    La mise en place de traçabilités dans l’exploitation agricole nécessite de garder une trace écrite, des opérations réalisées, des intrants des normes de production, de bonnes pratiques d’élevage, de culture et des cahiers des charges.»

    Source: Ipsos.com

    Expertise

    Au service de solutions durables.

    Région

    Situé dans le département de la Marne, Épernay se trouve au cœur du vignoble champenois. Une région prestigieuse Française connue dans le monde entier pour sa carte des maisons de champagne, réunissant les marques les plus prestigieuses, aussi considérée comme «l’avenue la plus riche du monde.

    Actualités

    Il n'y pas encore d'actualité.

    Rejoignez
    -nous !

    Chez EXXACT Robotics,
    le positif attire le positif.

    Les +
    EXXACT
    Robotics

    Agilité

    Des valeurs et des méthodes qui facilitent le fonctionnement des projets au quotidien.

    Partage

    Une équipe en confiance pour optimiser la communication sur nos projets.

    Cadre de travail

    Des bureaux co-localisés dans un contexte industriel avec les locaux Tecnoma (siège historique du groupe). Une vraie connexion entre notre activité et l’industrie.

    Technologies de pointe

    Les dernières technologies (IA, robotique, ...) sont au cœur de nos réflexions et nos développements du quotidien.

    Région

    Épernay se situe au cœur de la région Champagne-Ardennes, idéalement localisée à 1h30 de Paris et 30 minutes de Reims, premier pôle économique de la région.

    Projets

    Notre stratégie repose sur le développement de projets concrets.

    Equipe Exxact robotics